Rechercher
  • Benjamin PERVENCHON

Qu'est-ce que c'est que le changement face à nos comportements ?

Mis à jour : 28 mai 2019



Le fameux changement. Si on franchit les portes d'un cabinet pour se faire aider, c'est pour la plupart du temps travailler sur quelque chose qu'on aimerait changer. Bien sûr, certaines personnes viennent pour travailler sur des domaines qui sont plus du ressort du coaching afin de mieux s'adapter à des nouvelles situations ou à des points de blocage. On peut travailler également sur « se donner du choix » et sur ses prises de décisions. Mais vraisemblablement beaucoup le font pour changer un comportement (tabac, poids, troubles émotionnels, se libérer d'un stress, procrastination etc.)

Le changement c'est souvent devenir soi-même et donc, finalement, ne rien changer ; avoir la capacité d'entendre, de voir et de ressentir qui nous sommes au plus profond de nous-mêmes et de savoir ce qui est véritablement bon pour nous et ce qui ne l'est pas. C'est également se libérer du passé.

Comment déclencher le processus pour se retrouver soi-même ?

Le changement est rarement linéaire.

Travailler avec ce qui est inconscient, c'est nous permettre de nous libérer du passé, nous libérer des structures émotionnelles profondes, celles qui tiennent véritablement nos comportements. Ce qui est enraciné à l'intérieur de nous et qui nous appartient mais que l'on n'a pas demandé.

Ce qui est important est souvent difficilement palpable. On se focalise sur le comportement qui pose problème, mais les comportements sont toujours une conséquence à autre chose de plus profond et plus émotionnel.

Alors, c'est en déchargeant émotionnellement ce qui tient le comportement, qu'on arrivera à agir en levier et qu'on arrêtera un comportement. Comme par exemple : manger compulsivement, arrêter de fumer, de stresser ou de procrastiner.

« C'est sous nos yeux mais, comme c'est inconscient, on ne le voit pas… ».

Albert Einstein dit :

« On ne peut pas résoudre un problème avec le même mode de pensée que celui qui a généré le problème ».


Pensez à vous, à très bientôt.